Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Association Nationale des Assistants de service Sociaux (ANAS) : le Blog de la section des Bouches-du-Rhône.
  • Association Nationale des Assistants de service Sociaux (ANAS) : le Blog de la section des Bouches-du-Rhône.
  • : Bienvenue sur le Blog de la Section Bouches-du-Rhône de l'Association Nationale des Assistants de Service Social (section13-ANAS). Ici vous trouverez l'agenda de la section, des informations sur les secteurs social et médico-social et bien d'autres choses... à bientôt avec l'ANAS13!
  • Contact

Contacts

Téléphone : 

06.20.52.79.26.

Mail : 

anas.section13@gmail.com

Recherche

Informations diverses

Après une pause Estivale, la Section 13 est prête à reprendre vie !

Suite à une première réunion nous avons commencé à concocter un programme pour l'année, qui nous l'espérons intéressera le plus grand nombre.

Nous vous invitons donc à vous joindre à nous lors des différentes réunions et soirées de cette année, afin de pouvoir échanger avec nous autour de différents thèmes.

Nous attendons également que vous soyez force de propositions : vous souhaitez parler d'un thème en particulier, en lien ou non avec l'actualité du social, vous souhaitez proposer une entrée pour les catégories "Propositions de lectures" ou "Offres d'Emploi", vous avez des choses à dire, des travaux ou un dispositif à présenter... Contactez nous par mail !

Le contenu des réunions n'est pas figé. La section 13 de l'ANAS, c'est nous mais c'est surtout vous ! Il convient de la faire vivre ENSEMBLE.

Vie de la section

PROCHAINES REUNIONS

 

Bonjour à tous,

Nous vous informons qu'au mois de Novembre la Section 13 fêtera les 70 ans de l'ANAS ainsi que la publication de la Revue que la section a élaborée à partir de témoignages de travailleurs sociaux de tout horizons. La date vous sera communiquée très prochainement mais nous prévoyons pour vous quelques surprises et espérons que vous serez nombreux !

 

Pour le reste de l'année, à vos Agendas ! Les réunions se déroulent entre 18h et 21h30. Vous pouvez dès à présent noter ces dates :

 

mardi 09 Décembre : "Projet de Réforme du DE : Quel avenir pour notre profession ?" (lire l'Article ci contre "La ministère des Affaires Sociales prépare-t-il le démantèlement des diplômes d'Etat en travail social ?)

 

mardi 13 Janvier : "Quelles pratiques du Secret Professionnel et du partages d'informations ? Où en êtes-vous sur le terrain ?" (lire l'Article ci contre "Prévention de la délinquance : Les travailleurs sociaux à nouveau mis à contribution pour partager les informations concernant les jeunes et leurs familles") et qui amène également le thème suivant :

 

mardi 10 Février : "La Fausse Vraie Participation des Usagers - Jusqu'où ont-il le choix de choisir ?"

 

mardi 17 Mars : "Entre injonctions et stratégies, les pratiques de contournement des Professionnels"

 

Les Thèmes ne sont pas encore définis pour le dernier trimestre, n'hésitez pas à soumettre vos propositions. Les réunions se dérouleront les mardi 14 Avril19 Mai et 16 Juin.

 

Sachez que nous tentons d'adapter les réunions aux envies de chacun. Ainsi, nous prévoyons pour chaque rencontre un temps d'échange autour des informations générales concernant l'ANAS et la section, et les dernières actualités ; puis une présentation en lien avec le thème suivi d'un débat, d'échanges et de questions autour de ce thème ; enfin un temps sera laissé pour toutes les questions et propositions n'étant pas en lien avec le thème de la soirée. 

4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 23:28

Le billet d’humeur du jour….

 

 

Jeudi 17 janvier 2013, 18h à l’IMF…

 

La réunion de la section ANAS 13, avait ce jour là un air de fête, la convivialité est toujours de mise, mais cette fois-ci, la galette des rois était à l’honneur… Tradition ?, ou toujours l’occasion de partager un bon moment et de bonnes choses ?

On fêtait aussi un départ à la retraite, gâteaux orientaux (égypto-libanais) fait maison, et « faux champagne »…. Quelle erreur !!!!!!

 

C’est dans cette ambiance que les participants sont accueillis et que l’ordre du jour se déroule….

 

Le thème que nous devions débattre : quelles pratiques évaluatives des ASS aujourd’hui ?

 

Comme toujours, le débat est ancien et ne cesse de nous « perturber », les attentes institutionnelles sont-elles en adéquation avec nos valeurs et notre code de déontologie ? N’attendons pas de nous, d’être des agents du contrôle social…  Le mot « contrôle » est lâché et fait toujours débat…Alors que nous, au regard de notre éthique et de notre fonction nous devons être dans l’évaluation…

Comment concilier et articuler les procédures institutionnelles aux processus des personnes et de l’accompagnement social que nous devons mettre en œuvre ? En quoi sommes-nous reconnus et légitimés dans cette fonction évaluative, et au-delà dans cette compétence….

Echanges, débats, controverses, prises de position… les témoignages des diverses pratiques ont étés riches et sans doute, pleins d’enseignements, pour chacun de nous….

Il s’agissait d’une première mise en jambe ou mise en bouche… qui nécessite aucune conclusion, si ce n’est de poursuivre notre réflexion.

 

Mais un incident que je qualifierai de grave, s’est déroulé quelques jours après dans un service social. Cela est venu, à mon avis, repositionner le sens que devrait avoir ce débat aujourd’hui, pour nous ASS, et TS en général.

Les faits qui m’ont été transmis et qui restent sans doute à confirmer et à préciser sont les suivants : deux « intervenants » sociaux reçoivent en entretien une maman, pour lui signifier que les visites médiatisées avec sont enfant, seront suspendues compte tenu de son comportement « violent ». A cette annonce la maman se serait « jetée » violemment sur un des deux intervenants et l’aurait « gravement » brutalisée.

Se pose alors à première vue, la question de « la sécurité » des travailleurs sociaux. Mais au delà de cette question, c’est celle de la légitimité, et du rôle en termes de responsabilité des TS qui sont aussi posés.

Comme cela a été évoqué, lors du débat de la section, comment et en quoi l’Institution, quelle qu’elle soit, légitime et reconnait la compétence évaluative, compétence qui va donner tout son sens à l’accompagnement, et ou à l’orientation, faits ou proposés, dans l’intérêt des personnes.

 

Je n’engage que moi-même, en vous proposant ces 2 réflexions, que m’ont évoquées les éléments recueillis à ce jour :

-         Au delà du clivage entre évaluation et contrôle, (qui était au cœur du débat lors de la réunion de la section), l’enjeu, voir notre combat pour notre profession, est de s’interroger sur la prise en compte réelle de la compétence évaluative de l’ASS.

Est-ce que l’évaluation du travailleur social sur cette situation, a été demandée, entendue, analysée ? La reconnaissance que celle-ci, ne se situe pas qu’en termes « d’impression », mais elle se fonde sur une réelle expérience de terrain avec les personnes ; d’une expertise, j’ose le dire, qui se fait à partir aussi d’une analyse et d’une argumentation de faits aussi bien objectifs que subjectifs. Oui, je parle bien de subjectivité à qui il faut donner une place pleine et entière ainsi qu’à l’analyse de cette subjectivité, basé sur une réelle approche expérientielle et compréhensive de la dimension relationnelle, et de ses enjeux, entre un TS et l’usager.

L’intérêt du travail d’équipe serait aussi de croiser ces subjectivités argumentées, et d’en saisir leurs complémentarités et non leurs hiérarchies, selon la place et la fonction de celui qui la porte. Le doute doit être entendu, et pris en compte !

 

-         Par ailleurs, le travailleur social est en première ligne, il porte le cadre, il assume ses responsabilités, mais n’est pas le décideur. Est-ce dans sa fonction et de sa responsabilité d’informer l’usager d’une décision grave de conséquence, pour lui et sa famille, en l’occurrence l’enfant. Je n’ai aucun élément qui me permette de dire que la décision en termes de protection de l’enfance, n’était pas la bonne, je ne m’autoriserai surement pas de le faire en l’état actuel des informations connues. La seule question que je pose est : qui doit assumer cette responsabilité d’informer de cette décision ? le juges des enfants, s’il est concerné, l’inspecteur ASE, s’il est le décideur ? Le travailleur social lui, doit assumer sa responsabilité en termes de signalement, et de préparation dans le cadre de l’accompagnement social, des risques pour l’usager si le « comportement » ne change pas, risque qu’une telle décision puisse être prise ….

 

Il ne s’agit surtout pas de tomber dans le travers d’un débat médiatique, qui risque de nous faire perdre notre âme… ! Il s’avérera peut-être, que les informations que je relate ne sont pas tout à fait exactes. Mon objectif n’était pas de rechercher la « vérité »  mais d’ouvrir un débat en lien avec les réalités actuelles du travail social et qui renvoie entre autre à la place de chacun dans un système qui est de plus en plus complexe. Il s’agit d’avoir toujours le souci de l’autre, (usager et TS) dépourvu de « toute puissance » et d’une certaine forme de pouvoir, pour être dans une posture teintée de questionnement et surtout d’humilité ; De resserrer les liens du travail ensemble à tous les échelons, comme ce qui nous est demandé en termes d’insertion « LE VIVRE ENSEMBLE », qui nécessite une connaissance et une reconnaissance mutuelle !

 

 

 

 

                                                                                              Rachel CHAMLA

 

                                                                                  Déléguée départementale ANAS 13

Partager cet article

Repost 0
Published by anas13
commenter cet article

commentaires

Sondage

Afin de comprendre au mieux ce que vous attendez de la Section ANAS 13, pour pouvoir la faire vivre et évoluer,

nous vous remercions de bien vouloir répondre au sondage en cliquand sur le lien ci dessous :

 

 Sondage

 

Propositions de Lectures

 

  9782810901555-histoire-travail-social.jpg   Histoire du Travail Social en France De la fin du XIXe siècle à nos jours - Henri Pascal. "Fruit de tensions, de mobilisations et de combats dans des périodes historiques marquées par l'extrême pauvreté, voire la précarité de nombreuses catégories de population et l'exclusion de ceux alors considérés comme indésirables, le travail social n'a eu de cesse d'expérimenter de nouvelles formes d'action. La généalogie des métiers du social est complexe : certains ont des origines communes, d'autres ont connu un rapprochement progressif dans le même champ d'activité. Depuis les oeuvres sociales et les premières écoles de formation à la fin du XIXe siècle à la restructuration de l'action sociale dans les années 1980-2000, Henri Pascal retrace les modalités et conditions du surgissement des professions du social et leur évolution au gré des contextes politiques, économiques et sociaux. Comment le travail social s'est-il professionnalisé ? Quel a été le rôle des travailleurs sociaux pendant les deux guerres mondiales et la guerre d'Algérie ? Comment leurs missions ont-elles évolué depuis les Trente Glorieuses et la décentralisation des années 1980 ?La compréhension du présent passant par la connaissance du passé, ce manuel s'adresse en priorité aux étudiants, professionnels et cadres du travail social, qui y puiseront matière à leurs questionnements actuels, ainsi qu'aux historiens qui portent un intérêt croissant à l'histoire du travail social."


les-habitants-voyageurs-9782710126430_0.gifLes Habitants Voyageurs - Célia Carpaye. "Ouvrage co-écrit par une éducatrice spécialisée et un médecin psychiatre. Ces chroniques relatent des instants éphémères, des sensations, des témoignages sensibles de l'accompagnement hors les murs (et dans la rue...) de personnes malades mentales. A travers les histoires de quelques "fous" (les auteurs n'ont pas peur des mots), cet ouvrage parle sans fioritures de rencontres, d'incertitudes, d'authenticité dans les rapport entre les professionnels et les personnes suivies. C'est aussi, en filigrane, un ouvrage sur la problématique du logement pour les personnes handicapées mentales, qui évoque le programme "Un chez-soi d'abord"."


  94622589.jpg    Serial Social - Elise Vivand. " Voici le premier témoignage d'une assistante sociale en France. Elle montre à travers des anecdotes et de nombreux témoignages, les aberrations d'un système qui se mord la queue et qui n'autait plus de protecteur que le nom. S'appuyant sur son parcours professionnel, sa pratique et ses rencontres, l'auteure essaie de donner des mots, des visages et du concrêt à notre système de protection sociale." 

Offres d'Emploi

  • 23/09/14 : CDI 0.50ETP en Addictologie à Marseille 1er arr. Annonce (est disponible sur pôle emploi également)
  • 04/08/14 : CDI temps plein ASS à la Clinique Saint Barnabé à Marseille. Annonce
  • 04/08/14 : CDD ASS Inter-entreprise PACA. Annonce
  • 04/08/14 : CDI 0.50ETP ASS SESSAD Autisme Salon de Provence. Annonce